La compagne de jus de pommes 2019 démarre.

Merci de prendre rendez-vous par téléphone au 03 88 97 15 34 à partir du 09 Septembre


Les équipes de bénévoles seront présentes tous les jours de la semaine de 8h à 12h et de 14h à 16h.
Ainsi que le samedi de 9h à 11h.


   

Pour presser du jus de pomme vous devez avoir une carte de membre sociétaire à 6 €

La quantité minimum de pommes est de 100 kg ce qui donne environ 60 L de jus

 

/!\
Le jus que vous récupérez est celui de vos pommes, nous avons un suivi depuis l'arrivée des pommes jusqu'à la mise en bouteille

 

Prix du pressage – mise en bouteille :

  • Prix pressage 0.60 € par litre
  • Achat bouteille : 0.35 € par bouteille
  • Lavage de bouteille : 0.20 €
  • Bouteilles jetables : 0.35 €
  • Bouteilles consignées : 0.40 €
  • Bag in box : 1.8 €
  • Reprise caisse CFP : 2 €

 

Les bouteilles sont consignées et reprises 0.15 €

Attention : Les bouteilles très sales et/ou avec étiquettes ne sont pas reprises.  

 

 

 

L'atelier est ouvert toute l'année le Samedi matin de 9h00 à 11h00

 

 

 

Le décès d’Alain Humbert, président de l’association des Récoltants familiaux de fruits et producteurs de jus de pommes de la haute vallée de la Bruche, a laissé un grand vide au sein du conseil d’administration de l’arboriculture.

Pour palier à ce manque, le comité directeur a convié les sociétaires à une assemblée générale pour procéder à l’élection d’un des leurs au comité. Après explication de la procédure, Marcel Douvier, de Russ (seul candidat), a intégré le comité. L’AG étant close, le conseil d’administration a élu Jean-Jacques Vicogne au poste de président.

Le nouveau président, âgé de 69 ans, œuvre depuis plus de 10 ans au sein de l’association et s’est spécialisé dans le maniement de la presse. En outre, il contrôle la réception des pommes. Sa préoccupation : « Pérenniser le fonctionnement de l’atelier et définir un nouveau planning de service pour la saison 2019-2020. L’entretien du verger-école fait aussi partie de ses prérogatives ».

Rappelons que durant sa vie professionnelle, Jean-Jacques Vicogne a exercé, pendant 42 ans, la fonction de technicien d’atelier chez TRW.

Le président, avec l’aide des deux vice-présidents Alain Burkhard et Alain Amoros, ainsi que du comité directeur, peut envisager avec sérénité la bonne marche de l’association.

 

Source DNA : B.S. 24/07/2019 à 05:00

 

 

Le syndicat des récoltants familiaux de fruits et producteurs d’eau-de-vie naturelle a fêté, en ce dimanche 1er octobre, le 40ème anniversaire de sa création.

 


Récipiendaires, responsables et élus ont posé pour la photo souvenir des 40 ans. PHOTO DNA

Cette année, à La Broque, pas d’exposition fruitière, celle-ci étant réservée à la section de Sales, mais une opération « portes ouvertes » avec remise de médailles et de diplômes à des membres très engagés. La demande du rétablissement de la franchise pour les bouilleurs de cru au sein de la fédération, est à l’origine de la création du syndicat en 1977. Il fallait une structure officielle pour mener cette action. Pour lutter contre l’abandon des vergers et mettre en valeur cette arboriculture familiale, le syndicat a lancé, en 1980, un atelier de fabrication de jus de pomme à La Claquette. En 1987, avec le soutien de François Moser, maire de la localité à cette époque, les responsables ont pris la décision d’en construire un neuf mieux adapté aux besoins. Plusieurs agrandissements

Le 1er octobre 1989, les nouveaux locaux ont été inaugurés. L’acquisition de machines, l’agrandissement de l’atelier à plusieurs reprises, la création d’un verger-école,…ont marqué les années de 1989 à 2017. L’association des arboriculteurs familiaux, spécialement chargée de la gestion et de la production des jus, a vu le jour en 2002. Syndicat et association, respectivement présidés par Alain Burkhard et Alain Humbert, travaillent main dans la main pour initier et encourager les gens à l’entretien des vergers.

En présence des élus et des différents présidents, Alain Amoros, Paul Rigo et André Girardin ont été décorés de la Médaille de la Pomme d’Or tandis que Jean Schneider, Serge Kiehl et Pierre Valentin ont reçu celle de la Pomme d’Argent. Le verre de l’amitié a mis un terme à cet instant de convivialité.

 

 

 

L’Association des arboriculteurs et producteurs de fruits de la Haute-Vallée de la Bruche a convié ses membres, initiés ou néophytes, à un cours de greffage sous l’auvent de l’atelier, samedi dernier.

Période la plus favorable au début du printemps

Patrick Metz, moniteur de la Fédération des producteurs de fruits du Bas-Rhin, a dispensé son savoir-faire à une quinzaine de membres de l’association.

« On greffe un arbre pour obtenir une autre variété de fruits et améliorer le rendement. Les périodes les plus favorables se situent au début du printemps, au moment de la floraison, car le résultat est visible assez tôt. Le greffage doit s’effectuer dans des conditions sanitaires impeccables pour éviter la propagation des maladies bactériennes ou virus. » Propos énoncés par le moniteur tout au long de la démonstration.

Autre règle à respecter : le choix du porte-greffe. Il doit être compatible avec le greffon, il faut que les deux soient de la même famille botanique. Puis joignant le geste à la parole, Patrick Metz a présenté devant une assistance attentive, les différentes greffes possibles : en écusson, à l’anglaise, en couronne. Chaque greffage a sa période de prédilection en fonction de l’importance de la sève et des conditions météorologiques.

 Sans être difficile, la technique du greffage demande une certaine dextérité, difficile à acquérir autrement que par la pratique.


Le choix du porte-greffe doit être compatible avec le greffon. PHOTO DNA

 

DNA 09/05/2017 à 05:00